L’édito d’Emeline #3 – Jacquerie urbaine

Décidément, les gueux n’arrivent plus à comprendre leur statut. Il y a une bonne raison pour qu’on vous garde loin des responsabilités de la fortune et de la noblesse. Vous ne sauriez pas quoi en faire. Regardez ces cortèges de propriétaires précaires, imbéciles heureux avec des dettes à vie et un pavillon de banlieue qu’ils n’arriveront jamais à entretenir ! Posséder la terre, c’est un métier qu’on a dans le sang ! Et maintenant, tout le monde se pique d’avoir le confort de se faire transporter par un chauffeur. Et puis quoi encore ? Je ne supporte pas ces gens qui souhaitent péter dans des tissus qu’ils ne pourront jamais se payer. Ah, mais il faut au petit peuple salarié son impression de quitter le plancher des vilains en se faisant conduire dans une automobile allemande pour éviter qu’il réalise la vacuité de son existence.

editoemeline

Le dessin de la semaine par Frrnt

Elle a fière allure, cette République automobilistique! Les gens s’écharpent pour le droit d’exploiter les autres ou de garder son petit monopole. Et vu qu’on est loin de l’unanime élan autour de l’Empereur, ça tourne en jacquerie ! C’est quand même fou qu’on en soit arrivé au point où les cochers ont leur mot à dire sur la conduite des affaires de l’État, non ? Les pseudo-libéraux ont remarquablement joué leur coup. Et ça fait deux siècles que ça dure. Avec leur discours d’ouverture « tous propriétaires », « tous milliardaires », il sont bien en train de vous enfumer ! Au moins, avec un État fort et un homme fort à sa tête, vous savez où est votre place. Mais là… Je me rappelle avoir pincé une fesse de fils de ministre des affaires étrangères dans une soirée, et croyez-moi le gratin présent n’avait pas eu à trop se fouler pour être fortuné. La bonne blague ! Je suis impatiente qu’on transforme génétiquement les pauvres. On leur donnera une tête de mouton, histoire de leur rappeler leur place de façon permanente. Et une tête de cochon aux Anglais !

Les Anglais sont des cons ! Vive l’Empereur !

Émeline de La Tour, Marquise, Rédactrice en chef-chef.

Émeline De La Tour

Rédactrice en chef-chef.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.