Hollande et Merkel bossent sur les quotas

En 2013, l’Office Français de Protection des Réfugiés et des Apatrides a traité 64000 demandes d’asile. 14000 demandes ont été acceptées. En 2014, le ministère de l’intérieur a procédé à environ 20000 expulsions d’étrangers. Dans le plan européen qui a été prévu en réponse à ce qu’on appelle la « crise » des réfugiés ou des migrants, la France s’est engagée à accueillir 30000 personnes. Combien de dossiers seront traités avant d’atteindre ce quota de 30000 personnes ? Combien seront renvoyés en Hongrie ou en Lybie parce qu’ils n’apportent pas avec eux la preuve qu’ils sont en danger ?

12143061_10206290706440340_7768181023613469596_n
La lettre de Hollande et Merkel de septembre dernier, tous leurs discours jusqu’ici, mettent en exergue deux arguments : on ne prendra pas tout le monde et vous avez intérêt à être solidaires, et de toute façon ces gens n’ont pas vocation à rester en Europe.
Surtout, ne pas revoir les règles de l’accueil, et des droits régaliens préférer la police à la justice.
Surtout, circonscrire la misère du monde à la guerre, et pas à la pauvreté.
Et ramener un problème profond, géopolitique, historique, à une «tragédie», un terme pioché dans l’antiquité du théâtre où la violence reste toujours symbolique. Quelle classe.
De toute façon, nous sommes déjà passés à autre chose. Ci-dessous, un graphique montrant les occurrences des mots «réfugiés», «migrants» et «Aylan» sur google trends. On a rajouté Rihanna, à titre de comparaison (c’est mieux que « Jésus » qui n’a pas sorti d’album depuis longtemps).

gtrquotas
Pour voir le graphique en vrai avec les détails c’est par là.

Les plus éclairés d’entre vous auront remarqué que Frrnt n’est plus le seul à gribouiller pour Pichenettes: Le dessin qui illustre cet article est de Pépito, qui rejoint Pichenettes et dont vous pourrez trouver le travail sur son blog Comment se passent les choses.

Mathieu

Chef d'autogestionnés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.