Les 50 albums de l’année 2011 1/5

Voici un exercice que j’ai toujours eu envie de réaliser, malgré sa difficulté et le caractère prétentieux de la chose. On commence donc avec la première partie de mon classement des 50 meilleurs albums de 2011.

 

50 – Vesperland – A folk tribute to William Blake

La place de numéro 50 dans un classement est toujours particulière. Aussi, j’ai choisi de donner un coup de pouce un petit EP sorti cette année. Alors certes, ça fait copinage, mais en même temps, quand un copain sort un bon disque folk, soigné et efficace, avec en plus des poèmes de William Blake en guise de texte, on aurait tort de se priver.

En écoute : A divine image

 

49 – Björk – Biophilia

Définitivement, je ne peux pas détester Björk. Même si je suis pleinement conscient que cet album est très loin des merveilleux Post, Debut et surtout Homogenic, même si sa trilogie Medulla, Volta et donc Biophilia me paraît bien trop ampoulée, même si ses projets sont souvent bien trop ambitieux au vu du résultat final…

Malgré cela, je me laisse prendre au jeu de sa voix, à la rythmique et la justesse de sa musique. Pas au bout de la première écoute, mais petit à petit. Un peu comme cette chanson, Hollow, avec sa montée en pression et ses ruptures rafinées.

 

48 – Kills – Blood Pressures

J’ai hésité aussi à mettre cet album-là. Grand fan de ce groupe, de son côté garage un peu crade, j’avais vraiment été déçu lors des premières écoutes de cet album, trop pop, trop facile, trop dans l’air du temps. Cependant, si l’on oublie ce que les Kills ont pu faire avant, cet album tient la route, avec une certaine unité et quelques morceaux franchement honnêtes. Comme la dernière de l’album Pots & Plants, par exemple.



 

47 – The Horrors – Skying

Petit bijou de la scène garage anglaise, the Horrors est un groupe absolument passionnant. Ce troisième album est peut-être moins puissant que les deux précédents, avec un côté indie pop parfois un peu trop marqué, mais il reste un vrai bon album, plein de bonnes chansons mélangeant garage, glam et brit-pop.

En écoute : Moving Further Away

 

 

46 – Jay-Z & Kanye West – Watch The Throne

L’alliance des deux géants actuels du hip hop américain s’annonçait grandiose. Le résultat n’est certes pas à la hauteur des espérances. Pas vraiment de tubes, pas vraiment de nouveautés, pas vraiment de prise de risque. Cependant, le talent des deux artistes est toujours là, flow efficace, sample originaux (l’hommage à Otis Reading par exemple), featuring et production sobres. Notamment sur la première chanson, No Church in the Wild.

 

 

45 – Beyoncé – 4

Je n’ai jamais été un grand fan de Beyoncé, lui préférant largement ses concurrentes. Mais à l’heure où l’autotune est l’unique instrument de la pop américaine, à l’heure où David Guetta maltraite les plus belles voix américaines, où même Britney a succombé à cette mode de la voix métallique, Beyoncé choisit elle un retour aux sources, un Neptunes à la production et assume des références telles que Fela Kuti.

En écoute : Countdown

 

44 – Blood Orange – Coastal Grooves

Artiste intelligent, aux facettes multiples, Devonté Hynes a été membre de Test Icicles, puis sous le nom de Lightspeed Champion, il a travaillé avec Florence & the machine ou Basement Jaxx… Il revient avec un nouveau concept, toujours chez Domino (Franz Ferdinand ou Arctic Monkeys), pour un album rock, à la fois typiquement britannique et en même temps aux influences électro précieuses.

En écoute : I’m Sorry We Lied

 

 

43 – Little Dragon – Ritual Union

Subtil mélange de pop, d’électro et de blues, cet album semble avoir été écrit pour constituer la BO d’une virée en taxi nocturne. Les tubes alternent avec des morceaux ambiance jazzy voire africaine. Une découverte pour moi, et une belle.

En écoute : Ritual Union

 

42 – The War On Drugs – Slave Ambient

Une voix folk, nasillarde, des harmonicas et des mélodies venus directement de l’histoire de la musique américaine (Springsteen, Young, Dylan) mais sur une rythmique techno du plus bel effet. Mon premier vrai coup de cœur de ce classement.

En écoute : Come to the City

 

41 – Protest the Hero – Scurrilous

Changement de style radical avec un saut dans le metalcore. Protest the Hero est un groupe étonnant et inventif dans un genre pourtant considéré comme bouché. Leur album Fortress de 2008 est une vraie merveille de metal/Hardcore fou et délirant. Cet album est un peu moins inventif, parfois un peu trop technique (les longs riffs de guitare un peu daté) mais constitue quand même un excellent album de cette année.

En écoute : Termites

Pour retrouver le classement de la 10ème  à la 1ère place : http://pichenettes.toile-libre.org/?p=813

Pour retrouver le classement de la 20ème à la 11ème place : http://pichenettes.toile-libre.org/?p=780

Pour retrouver le classement de la 30ème à la 21ème place : http://pichenettes.toile-libre.org/?p=747

Pour retrouver le classement de la 40ème à la 31ème place : http://pichenettes.toile-libre.org/?p=721

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.