Du futur score de Nathalie Arthaud

Monsieur le rédacteur en chef de Pichenettes :
Subordonné, nous avons un problème. Notre site fait trop d’audience. A force, je vais finir par être obligé de vous rémunérer. Il faut absolument écrire des articles pour faire baisser l’audience. J’ai pensé à un article sur le futur score de Nathalie Arthaud de Lutte Ouvrière à l’élection présidentielle. Je suis génial. Personne ne trouvera un truc moins vendeur.

Rédacteur terrifié :
Oui maître, je m’attelle à la tâche. Mes respects monsieur.

La porte parole de Lutte ouvriere Nathalie Arthaud lors d'une reunion publique a Nancy dans le cadre des elections regionale de mars 2010. Nancy, FRANCE -08/02/2010

La porte parole de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud lors d’une réunion publique à Nancy -08/02/2010

Trois scénarios se présentent.

  • Nathalie Arthaud réalise entre 0,3 % et 1 % des voix. C’est le scénario dit classique. Il est difficile de descendre sous les 0,3 %, c’est mécanique. Dans le dernier mois de campagne, c’est l’égalité du temps de parole. Dès lors, les petits candidats apparaissent comme nouveaux et suscitent un peu de curiosité. Et puis, Lutte Ouvrière, c’est un discours simple qu’on peut entendre, toujours axé sur la défense des travailleurs.Slogan2
  • Nathalie Arthaud réalise entre 3 et 5% des voix. C’est la fête à Lutte Ouvrière. La campagne se passe bien. Les militants de LO ont l’antériorité et le réseau de maires habitués et susceptibles de parrainer la candidature de leur porte-parole. Ils ont obtenu les fameuses cinq cents signatures. D’autres à gauche n’y sont pas arrivés. Le contexte est porteur. Le chômage est toujours aussi haut, des candidats font une campagne people ou privilégient les thèmes sociétaux à l’économie. L’argument « faire barrage au Front national » est répété en boucle pendant six mois. Bref, Nathalie Arthaud sort un peu du lot en parlant du chômage et en passant pour une candidate sincère et sérieuse. Dès lors, son score de 2012 (0,56 % des voix) se retrouve multiplié par cinq ou dix. Tout le monde à Lutte Ouvrière a le sourire.p6_Conf_de_presse_C_LO
  • Nathalie Arthaud réalise 15 % des voix. Pour fêter ça, Arlette Laguiller descend l’avenue Montaigne en Twingo de parade en chantant « et quand il pète il troue son slip ». Comment peut-on en arriver là ? La primaire à gauche fonctionne comme dans un rêve. Nous n’avons que six à huit candidats à la présidentielle. En plus des candidats de droite, seuls deux candidats se présentent à gauche : le lauréat de la primaire de la gauche et Nathalie Arthaud. Tous les partis de gauche ont tenté l’aventure primaire. Seule Lutte Ouvrière a résisté, contre vents et marées. Lutte Ouvrière, c’est avant tout des militants expérimentés et ultra motivés.
    Toujours-faire-entendre-le-camp-des-travailleurs_image_article_large

    Les militants LO de l’Indre, lutteouvriere.org

    Ils se sont démenés et ont une nouvelle fois réussi à obtenir les cinq cents signatures de maires pour permettre à leur porte-parole, Nathalie Arthaud, de se présenter pour la deuxième fois à l’élection présidentielle. Dès lors, elle a mené une campagne classique, sur le modèle d’Arlette Laguiller en 1974 : « Nous sommes le camp des travailleurs, la droite est affreuse, les autres trahissent les ouvriers, votez pour nous. » Mais cette fois-ci, étant donné le faible nombre de candidats, Nathalie a obtenu une audience maximale. Son temps de parole n’a jamais été aussi grand et les sondages ont frémi peu à peu. L’Express lui a consacré sa Une à trois semaines du premier tour « Le danger Arthaud ». La semaine suivante, le Point a répliqué avec la couverture « plutôt Marine que Nathalie ». VSD a été jusqu’à envoyer un paparazzi pour photographier « Nathalie Arthaud intime » en train d’acheter une demi-baguette et un sachet de chouquettes. Les battus de la primaire de la gauche ont respecté la règle et soutiennent en théorie le lauréat. Toutefois, personne n’est enthousiaste. Aucun militant ne veut tracter. Le candidat de la gauche ne peut pas mettre le pied sur le territoire d’une commune communiste, au risque de se faire copieusement huer. Les électeurs de gauche sont furieux du bilan des cinq années de gouvernement PS. Rien n’y fait, ils ne veulent pas voter à nouveau pour le candidat officiellement soutenu par ce parti. Ils se sentent trahis. Du coup, ils se tournent vers Nathalie Arthaud. Non, ils n’ignorent pas le décalage entre Lutte Ouvrière et le XXIe siècle. Certes, ils connaissent l’incapacité de Nathalie Arthaud et des siens à rassembler. Mais ils sont de gauche, déçus et mécontents. Du coup, ils vont voter pour elle, parce qu’elle est la moins loin de leurs idées et qu’elle est pour eux le meilleur moyen d’exprimer le vœu qu’il faut mener une politique de gauche à l’avenir. Et après ? Aux législatives de juin 2017, le soufflet est retombé, les différents courants de gauche présentent des candidats et Lutte Ouvrière ne fait plus que 2 à 3 % des voix. Toujours le camp des travailleurs oui, mais toujours le camp des ultra-minoritaires aussi.

Ami de gauche partisan de la primaire, à toi de voir. Où vaut-il mieux mettre son énergie?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.